Cheveux naturels

african-american-natural-hair-hair-dyesister-to-sister-natural-hair--the-picture-that-made-me-want-to-a3ihykq0Pas besoin de se compliquer la vie 

La spécificité des cheveux naturels

Les cheveux naturels possèdent déjà leur capital kératine. Ils ont donc besoin d’hydratation et de nutrition pour se maintenir. Un soin tous les 7 à 10 jours est une fréquence correcte. Ce n’est ni trop, ni pas assez. Bien évidemment, il sera possible de placer un soin supplémentaire si jamais les conditions le requièrent (environnement très sec, très chaud, etc).

Le soin complet se décompose comme suit :

  • un bain d’huile la veille ou le jour du shampoing (une heure avant si jour J) Exemple : huile de coco ; huile d’avocat
  • un shampoing sans sulfates de préférence Exemple : Creme Conditioning shampoo (Elasta QP)
  • un après shampoing pour le démêlage. Exemple : Après shampoing avocat/karité (Garnier)
  • OU un masque hydratant pour l’hydratation en profondeur. Exemple : Smooth As Silk conditioner (Giovanni)
  • un leave in ou après shampoing sans rinçage. Exemple : Direct leave in (Giovanni)
  • une crème hydratante. Exemple : Curl Enhancing Smoothie (Shea Moisture)
  • un peu d’huile pour sceller ou un beurre. Exemple : huile de ricin, huile d’amande douce, beurre fouetté de karité (texture « chantilly » qui rend la structure du beurre beaucoup plus légère et aérienne et qui facilite son application).

La méthode :

on divise la tête en quatre sections (6 à 8 sections si nos cheveux sont courts) puis on travaille sur chaque section. On humidifie la section, on applique une noisette de shampoing sur le cuir chevelu puis on travaille avec la pulpe des doigts (partie opposée aux ongles) en massant le cuir, sans gratter. Bien évidemment, on ne gratte pas non plus au petit peigne durant le shampoing.

Quelques précisions :

  1. Le soin avant shampoing n’est pas figé : si le bain d’huile n’est pas suffisant, il est tout à fait possible de combiner un peu d’après shampoing hydratant à de l’huile (une cuillère à soupe) et d’utiliser le mélange en guise d’avant shampoing.
  2. Lorsqu’on fait son shampoing, il est préférable de masser son cuir chevelu plutôt que le gratter à l’aide des ongles, car le massage stimulera l’afflux sanguin et contribuera à favoriser la pousse.
  3. L’après shampoing n’est pas un masque. La différence entre l’après shampoing et le masque est la suivante : un après shampoing sert à faciliter le démêlage. Il n’a pas le même pouvoir hydratant qu’un masque à proprement parler, qui lui, opèrera un travail de réhydratation plus en profondeur, surtout s’il est accompagné d’une source de chaleur. Précisions quand même qu’il existe des produits qui ont la double-casquette d’après shampoing et masque en même temps.
  4. Le leave in sert à préparer les cheveux au séchage et à la mise en forme il est préférable d’en avoir un que de ne pas en avoir. Comme pour le masque et l’après shampoing, il existe des après shampoings sans rinçage qui font double casquette (donc leave in et crème hydratante) de par leur pouvoir hydratant.
  5. Il est tout à fait possible de sceller avec une huile (3 à 5 gouttes sont amplement suffisantes pour chaque section) ou avec un beurre (noisette à faire fondre entre les mains), ou encore de passer de l’huile puis un peu de beurre (attention à ne pas en mettre trop ! Le trop est l’ennemi du mieux). On optera pour ce type de scellage notamment en hiver, où les températures sont basses mais agressives malgré tout.

Prends soin de toi!!!

Comments

    • says

      Coucou ma belle sous ta perruque c’est facile tu peux faire des soins tous les 7 à 10 jours, pense à bien hydrater tes cheveux à l’aide d’un vapo. Un article sera disponible pour expliquer comment prendre soin des cheveux sous un tissage ou des tresses. Donc abonnes toi à blog pour nous suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *